Expérience séminaire Re-connecting (Fuerteventura)

Re-connecting, pourquoi pas, mais à quoi ?

Retour d'expérience sur une formation européenne très originale

Voilà une des questions que je me suis posées en candidatant pour ce programme Erasmus + dont le titre « Re-connecting » et la beauté du document de présentation résonnaient fortement en moi.

Fuerteventura, Isla Canarias … Le lieu ne faisait que rajouter du mystère et de l'attraction. J'ai finalement choisi de faire le pas car au-delà d'un certain flou artistique, je ressentais une réelle cohérence entre l'intention qui est de s'extraire du rythme souvent effréné de notre société pour se retrouver, et la méthode proposée : le cercle amérindien comme fil rouge et de nombreuses pratiques psycho-corporelles (danse, mouvement, toucher …).

Etant justement dans une période de nouvelle orientation professionnelle, j'ai plongé à cœur ouvert dans cette aventure humaine.

Le résultat est bien au-delà de mes espérances. L'équipe d'organisation et d'animation a fait un travail considérable pour que l'on soit accueilli dans les meilleures conditions, que ce soit d'un point de vue matériel ou relationnel. Tout a été mis en œuvre pour créer un espace de confiance et de paix favorable à l'exploration intérieure, et ainsi à la reconnexion avec nos motivations profondes.

Voilà le trésor que nous sommes allés chercher dans cette formation. Quelles sont nos aspirations en terme de qualité de vie, de façon d'être avec soi et avec les autres ? Il ne s'agissait pas de définir un projet professionnel, mais de commencer par l'essentiel, se reconnecter à nos véritables besoins, et se mettre en mouvement pour les nourrir.

Pour nous aider dans cette introspection, l' équipe d'animation a misé sur le sensible, l'intuitif, le corporel, la fluidité, la joie et bien sûr le silence. S'inspirant de le roue de médecine amérindienne, chaque jour du stage était considéré comme une saison, et chaque saison avait sa raison d'être. Nous avons commencé par l'automne pour faire la récolte de notre vie, puis est arrivé l'hiver, où il fallait choisir  les graines à semer. Le printemps nous a permis d'incarner ces nouvelles qualités et prendre bien soin d'elles, et pendant l'été nous avons laissé nos jeunes pousses et nos belles énergies se déployer et préparer des fruits savoureux. Ce quatrième jour, nous sommes partis à pied rejoindre l'océan pour y passer une nuit magique.

Lors de la dernière journée, nous avons choisi des pratiques quotidiennes pour ancrer et nourrir au moins un des besoins identifiés. Ceux qui le souhaitaient se sont engagés pour le 21 days challenge … qui consiste à faire cette pratique pendant 21 jours et de s'entraider pour y arriver par le partage de nos réussites et de nos difficultés avec un tableau en ligne et un groupe Facebook.

 Je ressors de cette semaine à la fois beaucoup plus calme, plus clair, plus souple et surtout plus confiant. J'ai eu la confirmation de la puissance du silence pour que mon esprit agité puisse se calmer à son rythme. Je peux alors mieux voir « au fond du lac » ce que je veux vraiment, mais aussi bien choisir le prochain pas car toutes les montagnes se gravissent pas à pas, et le chemin est aussi important que la destination.

Texte et photos de Frédéric Gay.